Laissez-nous dessiner notre quartier.

A l’attention de Nicole Gay, Alain Giordano, Dounia Besson, Jean-Yves Sécheresse et Gérard Collomb.

Copie à Nathalie Perrin-Gilbert.

laisseznousdessinersignatures

Madame, Monsieur,

Laissez-nous dessiner notre quartier.

Vous manifestez aujourd’hui l’intention de nous rencontrer après avoir expulsé et fait grillager à grands frais notre petit jardin de quartier. Contrairement à ce que pourrait laisser croire le déploiement de force mobilisée à notre encontre, nous ne sommes pas une association de malfaiteurs, c’est pourquoi nous acceptons cette démarche de dialogue que nous avons toujours appelée de nos vœux.

Ainsi, nous vous sollicitons dès à présent en vue d’organiser une rencontre dans les plus brefs délais.

Nos requêtes sont les suivantes :

– Un accès restreint au jardin dès maintenant pour entretenir le potager

Il serait dommage de briser l’élan qu’a fait naître ce jardin. En effet, le jardin est actuellement grillagé et les plantations vont périr si nous ne pouvons pas en assurer le suivi sauf à devoir enjamber le grillage ou à rouvrir celui-ci par nos propres moyens.

Aussi nous souhaitons accéder au jardin, en attendant sa réouverture, le temps que vos services réalisent une véritable étude des risques encourus. Ce maintien en « veille » du jardin nous permettra d’éviter toutes dégradations potentielles et d’assurer les conditions de sécurité que vous mettez en exergue.

Pour rappel : Les classes de CP de Mme Flore Thévenet et de CM2 de Mme Sophie Levain de l’école Victor Hugo avaient des sorties programmées les 15 et 18 juin pour l’observation des abeilles dans le cadre du projet européen Urbanbees. Initialement prévues sur le site du Bon Pasteur, les visites ont été déplacées au Parc de la Tête d’or lorsque l’animatrice a découvert lundi 15 juin, avec le groupe d’enfants, que la serrure avait été changée.

– La préservation de la maison située au 33 bis de la rue du Bon Pasteur

Bien plus qu’un simple jardin partagé, nous ambitionnons de faire de ce terrain un lieu d’expérimentation sociale, économique et artistique.

Pour mener à bien ce projet associatif de quartier en prise avec les problématiques actuelles, nous souhaitons préserver la maison située au 33 bis de la rue du bon pasteur. Celle-ci est saine, elle dispose de grandes pièces et de terrasses, elle est idéale pour accueillir un projet de maison de quartier rattachée au jardin. C’est pourquoi nous nous opposons fermement à toute démolition de ce bâti, symbole des luttes présentes et passées, personnage central de la BD lyonnaise les « Sales Mioches » (humour et comédie, sur fond de critique sociale) sans qu’une concertation soit menée avec les habitants du quartier.

Il s’agit avant tout de construire dans notre quartier un projet participatif authentique qui permette à chacun de garder confiance et qui donne un vrai sens au mot démocratie. Nous souhaitons simplement être accompagnés dans cette démarche humaine.

Dans l’attente d’une rencontre que nous souhaitons rapide, nous vous prions d’agréer, Madame, Monsieur, nos salutations amicales.

Publicités

Une réflexion sur “Laissez-nous dessiner notre quartier.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s