CR Assemblée Commune Libre

http://comitépopulairexrousse.fr/

IMG_0616Crieur

Compte rendu de l’assemblée citoyenne de la commune libre de la Croix -Rousse, organisée par le comité Populaire de la Croix-rousse le retour.

Cette assemblée fait suite à l’expulsion en grande pompe par les forces de l’ordre des occupants du jardin et de la maison située au 33-35 rue du Bon-Pasteur.

Depuis la fermeture de ce jardin expérimental, nous réinvestissons la rue. C’est ainsi qu’est née l’idée de cette rencontre, dont je suis, ne vous déplaise, le joyeux animateur.

Par mesure de cohérence, nous n’avons demandé aucune autorisation pour cet événement. Nous ne pouvons pas demander l’indépendance et rester sous tutelle!

Nous avons décidé de prendre notre destin en main. Il y a urgence. Nous savons aujourd’hui pertinemment que le monde dans lequel nous vivons n’est pas viable. La crise économique permanente, les catastrophes écologiques en cascade, le pic pétrolier, le climat qui se dérègle, la biodiversité qui disparaît, les crises migratoires…  ne sont que les symptômes d’un système à l’agonie.

 

Tout s’effondre… Alors préparons la suite. Ce qui est irréaliste, ce n’est pas de vouloir un monde nouveau mais de continuer celui-ci.

On croit encore que la nature humaine si cupide et si violente qu’elle livrerait la société à l’anarchie si on ne la soumettait pas à quelque gouvernement. Ceci est un mensonge occidental.

Inutile d’attendre d’improbables lendemains qui chantent.

Expérimentons dès maintenant un monde ludique. Bouleversons l’économie de la domination et du profit. Proposons une économie de l’imagination fondée sur une autre éducation, orientée par le désir et la motivation.

Ce qu’on vous propose aujourd’hui concrètement c’est la création d’une commune libre.`

 

Comme l’on dit récemment les zapatistes, « c’est le moment du «oui», le moment de nous rencontrer, nous qui croyons à la possibilité d’un monde différent.”

Il faut répondre aux questions qui se bousculent après ce “oui”: “ Quelle est cette autre manière, cet autre monde, cette autre société que nous imaginons, que nous voulons, dont nous avons besoin? Comment faire? Et avec qui?”»

Nous avons retenu quelques exemples de commune libre, d’initiatives citoyennes existantes, qui prouvent que c’est possible… A Barcelone, des milliers de personnes ont créé une Coopérative Intégrale, organisant une société indépendante englobant vie sociale, logement, travail/production, alimentation, écologie, formation, art,/artisanat, etc. En Andalousie, Marinaleda  est une ville contemporaine de 4000 habitants autogérée depuis plus de 30 ans par ses habitants,  sans chomage ni police municipale, avec un loyer pour tous à 15 euros par mois. Au Mexique, le mouvement zapatiste a constitué peu à peu des communes totalement indépendantes où l’argent n’existe plus. A Copenhague, au Danemark, Christiana est un quartier communautaire autonome en plein centre-ville, existant depuis 40 ans.

Alors pourquoi pas le faire ici et maintenant…

 

 

Merci à vous tous d’être là aussi nombreux. Nous vous avons invité aujourd’hui pour échanger avec vous sur ces questions, lancer des idées et commencer à mettre en place une alternative au monde actuel.

Pour fêter et agiter ces idées nous avons invité :

Valérie Niquet : La nouvelle crieuse publique de la X-Rousse,

Gérald Rigaut agitateur d’idées, crieur public de la X-Rousse,

Papy art : Sérigraphe membre du 1er Comité populaire de la X-Rousse,

Paul Pons: Conteur,

Pierre Heitz : L’association environnement place Morel,

Francois mallet : chanteur libertaire en liberté.

 

Nous notons la présence citoyenne des élus du premier : Jean-Pierre Bouchard, Corinne Soulanet et André Gachet.

Monsieur Colomb nous a signifié par son secrétariat que les contraintes liées à son emploi du temps ne lui permettaient pas d’assister à notre assemblée, et qu’il le regrette.

(Il a tout de même cru bon de nous envoyer les forces de l’ordre)

 

 

Intervention Valérie, crieuse de la Croix-Rousse

 

Valérie, crieuse de la Croix Rousse, est intervenue sur le thème « Indignez-vous ! ».

Elle nous a interpelés en  affirmant que notre société a besoin de principes et de valeurs : il y a urgence à créer une société dont nous soyons fiers ! Pas une société où l’on remet en cause en permanence le système d’aides aux  plus démunis, le système de retraite, de sécurité sociale… etc. On se fout de plus en plus de l’intérêt général.

Aussi, elle nous lance un appel à l’indignation. Et par là, elle nous incite à la Résistance ! Les motifs de la base de la résistance sont bel et bien l’indignation !

Alors indignons-nous ! Comment peut-on par exemple nous dire que nous manquons d’argent, alors que les richesses de ce monde ne cessent d’augmenter ? Comment ne pas s’indigner de cette presse de moins en moins indépendante ? Etc.

L’indifférence est la pire des attitudes. Appelons à une insurrection pacifiste, contre la communication de masse et le silence.

« Créer c’est résister, et résister c’est créer ».  Stephane Hessel

 

 

Intervention Papy art

 

Papy art a, par son intervention, rappelé l’histoire de la résistance dans le quartier. Il y a 40 ans, sur cette esplanade, une assemblée devait avoir lieu et avait été interdite. A l’époque, les citoyens, réunis en  comité populaire de la Croix-Rousse, s’était mobilisés pour enrailler les projets « tout béton » du maire de Lyon. C’est grâce à ce mouvement que nous pouvons aujourd’hui nous balader dans le jardin de la Grande-Côte et organiser cette assemblée sur cette esplanade.

Papy art souhaite donc bonne chance au comité populaire de la Croix-Rousse, le retour.

 

Intervention Gérald

 

Gérald, ancien crieur de la Croix Rousse, et agitateur d’idée, a commencé par échauffer le public avec le célèbre salut croix-roussien.

Il nous a fait part de son expérience de 2007/2008, lors de l’avènement de la Gauche décomplexée. Pour fêter l’anniversaire de mai 68, il avait créé avec Marc Uhry la commune libre de la Croix-Rousse. Cependant, malgré l’engouement des débuts, il note également que ce fut une expérience douloureuse  puisque au moment de passer à l’action, il avait constaté peu de mobilisation.

Il finit par un texte vibrant : « Eloge du risque, appel au bon vivant » de Jean-Pierre Siméon.

 

Lancers  d’idées ayant pour thème la COMMUNE LIBRE

 

 

–          Faire un lieu de création dans l’école des beaux-arts,

–          Proposition de se rassembler régulièrement le dimanche sur l’esplanade pour faire perdurer le mouvement initié ce jour,

–          Création d’une monnaie locale, la gonette,

–          Question aux élus présents sur la réhabilitation du collège Truffaut : quelle est la réalité ?

–          Lutter contre la spéculation immobilière dans le quartier,

–          Se réunir régulièrement pour changer le système  :  création d’une  université des bonnes idées,

–          Création d’une école libre,

–          Idée financière  :  création ou développement d’une banque ne soutenant que des projets éthique : 1ère agence NEF créée à Vaulx-en-Velin,

–          Créer un quartier autonome sur le plan énergétique, pour notamment sortir du nucléaire. Exemple : ENERCOP,

–          Création de « cours » pour apprendre à mieux consommer ,

–          Promotion d’un livre référençant les associations locales dans lesquelles on peut s’investir : guide ANCIELA,

–          Aller  vers moins de dépendance et plus d’autonomie,

–          Problèmes  de vie quotidienne :  de plus en plus de fermeture de services  de proximité (ex : boutique sncf…) soyons solidaire pour améliorer la vie et pour continuer à avoir une mixité sociale dans le quartier,

–          Dans les quartiers, des personnes vivent encore dans leur voiture, avec des enfants scolarisés. Comment agir pour que cela cesse ?

–          Proposition d’occuper les murs : à l’image de ce qui a été fait pour l’organisation de cette assemblée, occupons nos murs.

 

LES LIEUX DE LA COMMUNE

 

Nous profitons de ces journées du patrimoine donc pour pointer les terrains et bâtiments vides, belle opportunité pour notre commune libre.

En tant qu’habitants, on souhaite être acteur de leur transition. Le Collège Truffaut, l’ENBA, l’amphithéâtre des Trois-Gaules, les églises du Bon-pasteur et de St-Bernard…. Autant de lieux susceptibles d’accueillir des projets autogérés par les habitants : une école libre, des coopératives, des lieux de rencontres, un dispensaire, des jardins sauvages, des lieux de réjouissance.

 

Jean-Pierre ou Corinne, élus du 1er arrondissement ont fait un point rapide sur votre rapport avec la mairie centrale sur ces bâtiments.

 

Corinne Soulanet : Politique culturelle et Jean-Pierre Bouchard : adjoint au Maire du 1er arrondissement (musique, événementiel, vie nocturne).

–          Concernant les beaux-arts :

 

La mairie centrale n’a pas réussi à vendre les locaux.

La mairie du 1er peut présenter un projet donc la porte est entrouverte. L’idée serait d’en faire une coopérative culturelle mais rien ne sera fait par la mairie du 1er tant qu’une autorisation n’aura pas été établie.

Mais les élus du 1er sont soucieux du mode de gouvernance sur ce projet.

–          Concernant le Collège Truffaut :

 

Ce projet est apparemment prévu au plan de mandat de la Mairie centrale.

Cependant, les élus du 1er ont des inquiétudes concernant le contenu du projet car Le maire de Lyon risque de confier la gestion à des organismes privés.

La mairie du 1er s’est engagée à ce que 800 m2 du bâtiment soient dédiés à des projets portés par les habitants.

–          Concernant l’église du Bon-Pasteur :

 

Cette église est toujours sacralisée. Les murs des églises appartiennent à l’état et la gestion au clergé. Cette église était prêtée en 2007 à l’école des beaux-arts comme espace pour la réalisation de grande œuvre. (La question donc de la « non-sécurité » du lieu est donc à remettre en cause ?)

–          Concernant l’Amphithéâtre des Trois-Gaules :

 

Au printemps prochain, l’amphithéâtre sera mieux exploitable. De plus des travaux sont prévus permettant l’accueil jusqu’à 350 personnes (100 aujourd’hui). La question des conditions d’accès a été posée.

–          Concernant les Bains-Douches :

La fermeture des bains-douches du 1er arrondissement est prévue en 2017. La fermeture de ce lieu sera très certainement suivie par la mise en place d’un projet immobilier. Une action pour éviter cette fermeture est essentielle, car c’est ce type de lieu qui continue à marquer la mixité sociale dans notre quartier.

 

–          Le jardin des pendart(e)s, ou pendard(e)s, pendardelles pendardeaux :

 

Pas d’information du côté des élus, la réouverture du jardin des Pendarts et de la maison rue du bon pasteur est votée à l’unanimité (2 abstentions) lors de l’assemblée.

Suite à ce vote, la  transformation de l’église du bon pasteur en maison du peuple est également votée à l’unanimité ainsi que la création d’une école alternative dans le collège Truffaut.

Corinne Soulanet a témoigné son soutien à notre assemblée : « la politique ne nous appartient plus, elle vous appartient ».

Suite à tous ces échanges, une phrase est lancée : « Les Pendarts ont du travail » !

« Les Pendarts, c’est nous tous et il faut réussir à se rendre disponible et à transformer l’essai de cette 1ère Assemblée. La transformation est peut-être en route, mais pas à 10 ou 20 personnes, avec nous et vous tous. L’idée est lancée de se retrouver les Dimanche à l’Esplanade pour échanger et construire ensemble de belles et nouvelles actions.

Lancez les invitations, trouvez des disponibilités, ameutez vos voisins vos amis pour construire ensemble la commune libre de la Croix-Rousse. »

 

 

 

18H54’27 »

 

Cette assemblée touche à sa fin, on arrête tout, on réfléchit et ce n’est pas triste : 4’33 » de silence en référence à John Cage.

 

 

A bientôt dans la rue.

 

 

 

ANNEXE : restitution du cahier d’idées

 

 

 

THEMES

IDEE

Education

Arrêter de mentir aux enfants
Meilleur accompagnement et plus de budget
Favoriser l’intervention des artistes dans les écoles
Créer des places en crèches
Supprimer les subventions à l’école privée confessionnelle
Soutenir les accueillants d’enfants handicapés dans les écoles et les lycées
Rouvrir l’internat Favre

Nature en ville

Eteindre les réverbères la nuit pour voir les étoiles
Ne pas écraser les animaux

Jardin

Rouvrir et faire vivre des jardins partagés (pendarts et autres)
Réouverture du jardin des Pendarts : vite vite vite
Réouverture du jardin des Pendarts : quel gâchis la fermeture
Favoriser le développement aux potagers libres et partagés (les incroyables comestibles)
Ouvrir un jardin partagé avec des tournesols et des pensées
Créer un jardin partagé ouvert à tous
Réouverture du jardin des Pendarts, avoir pleins d’espaces verts cultivables, mettre de l’espace vert dans la rue (bac planté sur les trottoirs larges…)
Ouverture du jardin des Pendarts pour que les enfants puissent planter des légumes
Occuper le jardin des Pendarts : les artistes peuvent y travailler comme peintre, répéter, concert, enregistrer.

Gestion des déchets

Créer un bac à compost place Bertone

Energie

Créer l’énergie sur place : coopérative de production d’énergie locale (éolienne?)

Habitat

Proposer des parcelles à prix avantageux pour de l’habitat groupé en autopromotion
Limiter la spéculation immobilière pour que tout le monde puisse vivre ici
Créer des maisons intergénérationnelles
Logements accessibles (15 euros par mois)

 

 

 

Débat, démocratie

Processus démocratique, consultation directe, tirage au sort, rotation des charges, sondages, implication directe
Tous les dimanches, sur l’esplanade, spectacles et débats publics
Avoir un gouvernement vraiment à gauche
Responsabilité des habitants
Arriver à motiver des populations discriminées ou qui se tiennent à l’écart (immigrés)
Rassemblements courants le dimanche pour débattre
Université des bonnes idées
Faire en sorte que chaque action quelle qu’elle soit ait pour base la bienveillance et beaucoup d’amour : on en a besoin
Faire une assemblée citoyenne qui se réunisse une fois par mois pour organiser au fur et à mesure des actions

Loisirs, convivialité

Limiter la durée de la vogue à 15 jours
Plussse de concert, de festival de rue, rendre la Croix-Rousse plus roots
Fermer le parc d’enfants la nuit place Commandant Arnaud
Coopérative de réparation et de bricolage avec mise en commun d’outils
Bar resto associatif 24h 7/7
Plus (+) de concerts gratuits et du cinéma d’art et d’essai pour tous et des expositions
Partager des espaces de création communs
Un lieu de repas convivial
Il y a encore des gens qui chantent et des gens qui jouent
Créer une cantine populaire avec des produits du jardin ou du marché
Refaire des couscous mobiles
Organiser un stand gratuit et participatif de nourriture

Lieux fermés

Ouverture des bâtiments vacants et mise à la disposition des habitants pour projets en autogestion (collège truffaut, ruche et pendards)
Maison pour tous au collège Truffaut
Lieu de création dans les églises bon-pasteur et St Bernard
Faire de Truffaut un lieu d’énergie et d’initiative
Faire une recyclerie à Truffaut

Déplacements

Interdiction de la circulation et rues sans voiture au moins localement et ponctuellement
Plus (+) de parkings  pour les vélos
Transports gratuits pour tous

Entreprise

Créer un label entreprise responsable de la Croix Rousse pour les entreprises respectant des normes sociales, environnementales et humaines (temps de travail, rémunérations)

 

 

 

Echanges, Economie

Créer une zone de gratuité pour l’échange et le don de biens matériels et immatériels
Un quartier gratuit
Un endroit où l’on peut déposer des affaires dont on n’a plus besoin à disposition
Créer une monnaie locale : la gonette : lancement le 7 novembre place Bellecour
Adhérons tous à la nef pour soutenir une banque éthique
Créer un club d’investisseur éthique à partir de petits budgets pour soutenir des projets intéressants qui ne trouvent pas de financement auprès des banques (exemple les club des abeilles)
Organiser une réflexion pour consommer autrement et cesser de financer nos bourreaux sans s’en rendre compte
Cesser de verser la taxe d’habitation et la verser à la commune libre
Mettre un meuble à don place Morel ou esplanade bon pasteur

Santé

Education à la santé alternative pour rester en bonne santé
Dispensaire

Solidarité

Guide Anciela des actions solidaires
Soutenir les sans-papiers et les sans-logis du jardin des chartreux pour les reloger
Ouvrir l’église pour abriter les sans-abris et les migrants réfugiés

Propreté

Créer plus (+) de toilettes publiques
Lancer une équipe de nettoyage pour ramasser les mégots de La place Bellevue (si c’est fait régulièrement les gens feront plus attention)
Sensibiliser à la propreté dans les lieux très fréquentés